solitude

Etre seul alors que durant des années on a partagé la vie de quelqu’un. Que ce soit par la perte de l’être cher ou par le divorce, c’est tout un chamboulement dans une existence.

Lorsque l’on se retrouve seule, c’est comme si l’on perdait sa moitié. Auparavant on se levait et toute la journée s’articulait autour des personnes au sein du foyer…et plus particulièrement du mari. Mariée, on a alors une mission, celle de maintenir une harmonie et une cohésion. L’emploi du temps de l’époux fait partie prenante du notre.

Alors une fois seule, on préserve nos petites habitudes, sauf que ce n’est pas pareil, il n’y a plus besoin de cuisiner en quantité ou de s’évertuer à cuisiner des mets que seul l’époux mange.

On passe les journées en solitaire et lorsque les amis où la famille viennent, on apprécie encore plus ces petits moments. Et lorsqu’ils partent, le goût de la solitude est plus prononcé.

Il y’a beaucoup d’étapes après un divorce: on passe de la joie, ou au contraire par la case déprime, on a des doutes sur soi, sur les autres, sur nos capacités.

C’est là qu’il est important de s’en remettre à Allah et beaucoup l’invoquer en faisant notamment les invocations contre la tristesse et la paresse.

Car le fait de ne plus avoir à s’occuper et à partager la vie de quelqu’un d’autre joue, beaucoup sur le moral.

EVITER LES PIÈGES DE LA DÉPRIME

La paresse survient dans ce moment là, où on se dit: « maintenant je suis seule, je ne suis plus obligée de faire, j’ai le temps pour faire…je peux faire ce que je veux! »

C’est un piège de se dire ça. Car c’est le début de la fin. Si par exemple tu avais une routine comme faire ta vaisselle après chaque repas ou remettre chaque chose à sa place avant de dormir, si tu avais un jour en particulier où tu te faisais des soins en profondeur ou que tu prenais des cours de religion, d’Arabe ou autre, il ne faut pas briser ton rythme. C’est cela qui va te permettre d’aller de l’avant.

Faire la grève de la faim ou à contrario ne plus cuisiner et grignoter à longueur de journée, ne plus se laver, toujours dans le même pyjama que l’avant-avant veille, passer ses journées dans une semi obscurité, pleurer et se lamenter avec le nez qui coule et en regardant les photos de toi et ton ex mari, ne sont pas des solutions pour s’en sortir. Où en écoutant continuellement son dernier message téléphonique datant de lorsque vous étiez mariés: « j’ai oublié ce que tu m’as dis d’acheter, c’était quoi déjà? des oignons ou des échalotes? »

Nan mais là ça crains grave.

La preuve que tu guéri, c’est lorsque tu parviens à supprimer définitivement ces photos qui ne feront que broyer ton coeur dans tes moments de tristesse.

D’où l’intérêt d’avoir un vieux téléphone modèle basique: eh eh, plus de photos « tire larmes ».

« Oui mais j’ai un appareil photo numérique »lol: tu fais pareil, pourquoi garder le passé bien au chaud?tourne toi vers l’avenir incha Allah!

POUR LA GUÉRISON

– Lis et écoutes du coran. Ne lésines pas sur les invocations avant durant et en dehors de la salat

-Ne change pas ton rythme de vie, continues tes routines

-Fais-toi belle, prend soin de toi et fais une activité sportive.  Tu as myhomebootcamp.net où la soeur te propose de souscrire à un abonnement pour une remise en forme complète, site qui est juste génial macha Allah.

Désormais on peut aussi trouver de courtes vidéos de sports sur le site de youtube (je vous en mettrais quelques unes incha Allah)

– Vois tes amis, ta famille  pour te changer les idées et pas pour les gaver de « mon mari aussi aimait bien l’ananas » et « je déépriiime ». C’est vrai qu’ils étaient là pour te soutenir ou te ramasser, c’est au choix mais à force ils vont finir par déprimer avec toi. Donc on reste optimiste incha Allah

-Aie des activités,décolle de l’écran quel qu’il soit ,sois active. Apprends, lis, joue avec tes enfants où enseigne-leur quelque chose pour lequel tu seras rétribué si Allah le veut

-Profites de ce moment de solitude, tu ne sais ps combien de temps ça durera,alors rends le productif. Profites-en pour te re-centrer sur toi-même, sur ta foi, bâti des objectifs religieux et autres. Cela ne sert à rien de fréquenter les gens pour les fréquenter, ça peut même devenir un mal.

Yûnus Ibn ‘Abd Al-A’lâ rapporte : « J’ai entendu As-Shâfi’î dire : Ô Yûnus, l’isolement vis-à-vis des gens entraine l’inimitié, et leur fréquentation excessive amène de mauvais compagnons, donc sois entre les deux. »
[As-Siyar (10/89)]

Conclusion

Tu dois garder en tête que ta vie n’est pas finie, bien au contraire, demande à Allah de t’accorder une issue favorable. Que ce soit ton ex-mari ou un autre homme que tu épouse, tu dois te re-construire. Si tu as des enfants, sache que ton bonheur fais aussi partie du leur. Tu dois combattre cette tristesse, et faire de ta solitude un tremplin vers un avenir meilleur. Et Allah est ton meilleur soutien.

Voici un extrait d’une réponse qui a été donné à une femme divorcée qui demandait conseil pour surmonter sa solitude

Premièrement, nous demandons à Allah Très haut de vous combler du bienfait que constitue le sentiment de la proximité divine car rien n’est  plus efficace que ce sentiment (pour combattre la solitude). Rien ne procure plus de bonheur que ce sentiment. Rien ne tranquillise le cœur mieux qu’Allah comme le dit le Très haut lui-même: «N’est-ce point par l’évocation d’Allah que se tranquillisent les cœurs? » (Coran,13:28). Refugiez vous auprès du Transcendant. Multipliez les invocations avec révérence afin qu’Allah dissipe vos soucis, atténue votre sentiment de solitude, vous protège et vous soutienne. Le mariage n’est pas la seule finalité. Le divorce n’est pas la fin de tout. Que de femmes mariées qui n’en sont pas moins malheureuses! Que de divorcées qui n’en  demeurent pas moins heureuses! L’important est de rester satisfait des décisions et des actes d’Allah. Chaque fois que l’homme est satisfait d’Allah, il obtiendra l’agrément d’Allah qui constitue le vrai bonheur. C’est à propos de ceux qui en jouissent qu’Allah dit: «Allah les agrée et ils L’agréent. » (Coran,58:22).