réeducation

« Et toi tu as fais ta réeducation du périnée? » Cette question, c’est la question classique entre femmes, qui (re)vient généralement après l’accouchement, plusieurs semaines, voire plusieurs mois après. C’est une question qui nous hante dès qu’on a envie de reprendre le sport, quelque chose qui parfois nous freine dans notre volonté d’enchaîner notre série d’abdos quotidienne…

Et cela parce que notre sage-femme ou kiné nous a bien dit : « pas de sport avant 6 mois, votre corps à besoin de se reposer. Le sport avant pourrait provoquer des descentes d’organes avant »

DES DESCENTES D’ORGANES. oui.

Donc avant de se remettre au sport , la réeducation est un passage important voire obligatoire avant toute reprise de sport intensif (des abdominaux plus précisément , après un accouchement car c’est à ça que l’on pense lorsque l’on regarde ce ventre flasque,sans vie, sans glamour. Il devient la hantise de presque toutes les femmes ayant accoucher. On a qu’une envie: s’en débarasser!

Pas n’importe comment, mais ça c’est encore l’objet d’un autre article.

Là on va plutôt s’intéresser à notre périnée.

POURQUOI FAUT-IL MUSCLER SON PERINEE?

-Parce que c’est un muscle qui est très sollicité dans la vie quotidienne et en particulier lors d’une grossesse et de l’accouchement.

-Parce qu’il maintient nos organes abdominaux (vessie, utérus,intestin) et qu’un périnée trop relâché laisse la voie aux fuites urinaires, aux gaz intestinaux et enfin, le pire, la fameuse descente d’organes..

-Parce qu’il est LA star de la chambre conjugale et cela tant pour l’homme que pour la femme. Mais là, c’est de notre périnée dont on se soucie pas celui de monsieur. Il est un précieux allié dans notre intimité et donc les rapports conjugaux.

LA REEDUCATION MANUELLE OU AVEC SONDE?

Chacune a ses soucis dû à son accouchement. Donc difficile de recommander l’un ou l’autre. Voilà ce que j’en ai tiré à titre personnel.

La kiné qui m’a suivi après BB 1, me laissait seule dans une pièce avec ma sonde et la machine à laquelle cette dernière était raccordée. Elle m’avait juste expliqué quand est-ce qu’il fallait contracter et surveillait de temps à autre. Son travail était rempli.

Dès la première séance, dans la soirée, j’ai eu des fuites urinaires que j’ai attribué à la réeducation par sonde. Je n’avais jamais rencontré ce type de problème après mon accouchement. Lorsque j’en ai parlé à la kiné suite à notre deuxième séance, elle m’a expliqué que c’était sans rapport. Mais je n’ai pas continué car j’avais peur que ça empire.

Et j’ai enchaîné avec abdos et cordes à sauter (les choses à éviter mais je n’étais pas au courant) . En tout cas, ça a été radical et mon problème était résolu.

Pour bébé 2, j’ai été voir une sage-femme avec la conviction qu’il vaut mieux prévenir que guérir et je voulais me remettre au sport.

Là ça a été la révélation,lol. Tout d’abord, la sage-femme m’a fait un mini cours sur le périnée avec un support pour que je puisse mieux visionner de quoi elle parlait. Elle m’a questionné sur mes habitudes (alimentaire,hygiène…). J’ai appris ce qu’il fallait faire et ne pas faire (comme le stop pipi qu’on lie à défaut à la réeducation du périnée, mais qui au contraire l’abîme et provoque des infections urinaires). Avant nos séances, j’avais un bon petit ventre de grossesse.

La réeducation fut d’abord manuelle, sans la sonde avec également des exercices où je devais reproduire des exercices seule en sollicitant ma respiration, assise et debout  parfois avec balle ou des poids . A chaque séance je repartais avec des exercices à effectuer chez moi (ma feuille de devoir à l’appui) et lorsque je voyais ma sage-femme ,j’avais un « contrôle » de connaissance.

Au fur et à mesure, je perdais mon ventre, re-gagnais des abdos et j’étais capable de reconnaître quel muscle je contractais.

CONCLUSION

Parfois utilisée en complément de la réeducation manuelle, la sonde a des effets reconnus mais utilisée seule, elle ne permet pas de les garder sur le long terme. Vous n’apprendrez pas ce qui use votre périnée ou quels sont les exercices bénéfiques pour le tonifier.

La réeducation manuelle pratiquée par une sage-femme, vous permet d’être à l’écoute de votre corps, de connaître ces petits muscles dont on ne se soucie jamais et de les entretenir.

Par ailleurs, la sage-femme sera davantage à votre écoute et vous accompagnera de A à Z à chacune de vos séances en s’assurant que vous êtes capable de re-faire chaque exercice toute seule.

Mais le plus, c’est que à la fin de vos séances,vous repartirez avec un bagage, une « formation » que vous pourrez reproduire chez vous et qui vous permettra de garder votre périnée tonique tout au long de votre vie. Ce que la sonde ne garantie pas.

Lire: BOULES DE GEISHA: un sex-toy avant tout!