C’est l’histoire d’un homme qui a dit quelque chose à sa femme. Celle-ci l’a répété à son amie qui l’a dit à sa meilleure amie, qui l’a ensuite révélé à son époux qui l’a dit à des frères qui l’ont dit à…

En fait, si je continue comme ça tu ne liras pas plus loin.

Alors voilà, je vais te dire ce qu’il s’est passé.

C’était chez Samia, le mois dernier plus exactement. Son mari rentrait du travail. Après le repas copieux que sa femme lui avait servi , il avait déjà la langue un peu plus pendue et le rire facile.

Son patron lui avait raconté une histoire plutôt marrante, mais il lui avait bien dit de ne surtout rien révéler.

Pourtant, ce soir là, devant un bon plat de couscous merguez, mahmoud a oublié cette demande. Alors, il révéla à sa femme ce que son patron lui avait dit, en précisant à la fin quand même : « de ne rien dire chérie, c’est un secret »

Sauf que le lendemain, alors qu’elle riait encore de ce que son époux lui avait raconté, Samia n’a pas tardé à partager cette anecdote avec Leila sa meilleure amie, avec qui elle prenait le thé. « Ne dis rien stp, c’est mon mari qui m’a raconté, il m’a dit de ne rien dire… »

Mais lorsque vint le soir, Leila oublia la recommandation de son amie et raconta cette histoire drôle à son mari Amir.

Amir, qui avait l’habitude de rester papoter avec quelques frères devant la mosquée, raconta ce que sa femme lui avait dit et au milieu des rires , recommanda bien à tous les frères de ne rien raconter…et surtout pas à leurs épouses car on sait bien, hein les gars à quel point elles parlent nos femmes…

Et parmi tous les frères il y’en a un qui a gardé le secret.

Bon c’était juste pour le préciser.

Tout les autres ont parlé.

Mardi, Nawel a organisé une réunion entre sœurs. Tu sais , le genre de réunion où il y’a un bon rappel religieux et plein de bonnes choses à manger. Dont les gâteaux dont je suis très friande.

Alors on était toutes assises..et là ya une sœur qui raconte l’histoire.

« Donc il a dit : ma femme elle sait pas cuisiner, mais depuis qu’elle apprend sur Internet , elle s’est beaucoup améliorée. La dernière fois, je rentre et je la voit qui cuisine comme des espèces de beignets. Il devait y avoir au moins un kilo. Je lui dis « C’est quoi que tu cuisines là ? » Elle semblait perdue au milieu des patates. Elle m’a répondu : « ben des pommes…des pommes dauphines » et il a dit : « quand j’ai vu les trucs cramés je me suis dis,c’est de ma faute, j’ai pas visé une cuisinière. Et là ça fait une semaine qu’on mange le même plat. »

Dans l’assemblée où quelques sœur riaient, celle qui nous recevait , Nawel a eu l’air gêné. Elle a demandé à la sœur qui racontait l’histoire, donc moi, sa petite sœur en l’occurrence de la suivre dans la cuisine.

Et là, elle a ouvert le congélo. Si vous l’aviez vu. Si elle avait pu cracher du feu par les narines, elle l’aurait fait. Elle m’a montré les sachets bleu transparents remplis de choses plus ou moins rondes et de couleur marron foncé.

« Tu veux parler de ces pommes là ? ». J’ai fait mon sourire crispé. Il y’a un long silence..Et là m’est revenu ce hadith  rapporté par l’Imâm Mâlik Ibn Anas (qu’Allâh lui fasse miséricorde) à ce sujet : « Un homme qui rapporte tout ce qu’il entend n’est pas quelqu’un de fiable et ne sera jamais un imâm. Ils habillent la vérité du mensonge. »

La suite, ma sœur, je suis sûre que tu t’en doutes…

C’est la dernière fois que je relaye une histoire que me raconte mon mari.

Par contre je ferais des dou’as pour mon beau-frère incha Allah, je sens que ce soir , a été un soir mémorable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *