Dans le premier article, nous avions vu qu’il ne faut en aucun cas bâtir ses ambitions sur le mariage ou plutôt le futur conjoint.

Mais au contraire exister par soi-même et s’appliquer à se construire pour mieux se préparer au mariage.

Non parce que si tu te lances sans te préparer,avec des chimères pleins la tête, tu vas te heurter à un mur. Et là double choc: la douleur+l’interrogation éternelle..mais pourquoi…?quoi quoi. Ben non mais là c’est trop tard.

faux héros

 

Pour ne pas se retrouver dans une galère de ce genre, il te faut t’armer de patience et être réaliste.

Nous sommes d’accord, que si tu as connu le divorce, tu n’en ressort pas indemne, encore plus lorsque le mariage a été difficile.

L’erreur que l’on commet lorsque l’on vient de divorcer, c’est de tout de suite se projeter dans un autre projet de mariage. Du genre  » je peux le faire, donc je vais le faire » ou bien « Je n’aurais aucune difficulté à me re-marier, tu ne sais pas ce que tu perd! »

C’est aussi d’ être convaincu qu’avec le suivant ce sera plus simple, plus mieux, celui-là ne sera pas comme le premier, « je serais au top avec lui, il connaîtra ma vraie valeur… »

En fait la principale erreur c’est de mettre l’échec du mariage sur le dos de l’autre et d’idéaliser le futur conjoint.

Pour rappel, la mariage se porte à 2.

Peu importe les difficultés passées, il faut à présent te reconstruire pour aller de l’avant, le mariage c’est bien mais en ayant fait auparavant un peu de ménage dans sa vie…et dans sa tête.

En clair, lorsque tu n’es pas passé par cette étape, tu risque de te retrouver le jour d’une mouqabala  et voir en pacman, un superman. Tel..le mirage de celui qui erre dans le désert et croit voir une oasis au loin…

Interroges-toi sur pourquoi ça n’a pas fonctionné, quelles ont été TES erreurs. Je peux te dire que c’est un long chemin où il faut accepter la critique, accepter de te prendre en pleine face un reflet qui ne te plaît pas. Cela ne veut pas dire que ton ex-conjoint était parfait, ça veut juste dire que en tant qu’individu, on a toujours des choses à améliorer. Et au final dans un mariage, c’est cette difficulté que beaucoup traversent.

On voit l’autre mais on ne se voit pas ou on ne se comprend pas soi-même! Toujours être dans la démarche de compréhension. Comme le proverbe qui dit « regarde d’abord la poutre dans ton oeil avant de voir la brindille dans l’oeil du voisin ».

La séparation te force à voir tout cela. Le fait de ne plus être dans une situation aide à prendre du recul et voir les choses de manières objectives. Mais attention, ce n’est pas tout le monde qui y parvient.

Le résultat, c’est que tu ne vois pas que tu es cassé(e) de l’intérieur, ou alors tu mets cet état sur le compte de l’autre »c’est à cause de lui ». tu as un mal fou à te remettre en question. Tout est de la faute de ton ex!ou du moins en partie, un peu toi mais surtout l’autre…

Re-faire sa vie ne consiste pas à re-faire la déco de son intérieur ,une fois l’autre parti. Ou « profiter de la vie », ou te faire une nouvelle coupe de cheveux. ça ce sont des détails.

Re-faire sa vie ça signifie que tu es parvenu(e) à faire le deuil de ton mariage, tu as compris ce qui déclenchait des problèmes dans ton couple, tu as compris tes erreurs dans le choix du conjoint et/ou de tes attentes dans le mariage.

Aujourd’hui tu parviens à apporter un regard nouveau et objectif sur ton ancienne vie de couple. Tu arrives même à pardonner.

 

LE DEUXIEME MARIAGE N’EST PAS SYNONYME DE REUSSITE

Ne pars pas tout de suite à la recherche d’un futur mari. Il vaut mieux être seule que mal accompagné.

D’où la re-construction. En effet, comment bien appréhender le mariage si tu n’es pas parvenue à comprendre ce qui vous a pousser au divorce?

Selon des études réalisée sur les couples ayant divorcés au canada et aux états-unis , ceux qui se re-marient par la suite divorcent dans plus de 65% des cas, et à plus de 75% avec un troisième mariage. C’est de manière globale une tendance qui est généralisée sur l’ensemble des couples divorcés.

Cette étude démontre que dans bien des cas, on a tendance a reproduire encore et encore le même shémas. Même si la personne ne ressemble en rien à la première. 

Si tu veux éviter de te retrouver à nouveau dans un cercle vicieux de mariage-échec,

Il faut te donner les moyens; Et cela commence par un travail de fond sur toi-même.

Enfin je pense que c’est mieux?

Après mon divorce je ne ressemblais à rien. yeux hagards, yeux rougis de fatigue, l’air las et négligé.

Quand on m’a recueillie,(lol) et que j’ai dit: « je suis prête pour le mariage ». On m’a dit : »euh attend de te remettre,là. Je n’osais pas te le dire mais t’es pas encore présentabl..mais non!faut pas pleurer. Je voulais pas te blesser… »

Nan mais t’imagine, le portrait? Et alors si t’es dans un état lamentable et tu fais une mouqabala devant un futur prétendant?

« Alors peux-tu me dire ce que représentes pour toi le mariage ma soeur? »

« Pour moi c’est clairement évident: C’est l’union de 2 personnes, c’est un chemin à suivre, à 2. Pas comme l’autre là qui croyait qu’on fait le chemin seul, d’ailleurs JE suis partie, c’était trop. non vraiment le mariage me fait peur, nan pas toi, toi tu ne me fais pas peur, mais le mariage,quoi…Excuses-moi akhy, t’as pas un mouchoir?Sniiif.Désolé, c’est plus fort que moi, quand tu as posé cette question…ça a été une avalanche..retour dans le passé, que dis-je un saut carrément…sniiiiif. Akhiii? »

« Euh le frère a du partir.. »

« Raaah,tous les mêmeuh sniiiiiiiiiiiif »

Avant de penser/te projeter dans un futur mariage, reconstruis-toi.

J’ai mis du temps pour comprendre que je n’étais pas prête. 

Et à présent, j’ai envie de prendre mon temps car j’ai encore besoin de me trouver, d’atteindre des objectifs personnels, de profiter de mes enfants et leur offrir une certaines stabilité.

C’est vrai qu’être seule n’est pas une situation enviable. Lorsque l’on a connu l’aspect douillet du mariage, on se dit que l’on aimerait bien y retourner. Mais quand justement tu viens d’en sortir, c’est comme le nageur, avant de plonger, il faut reprendre son souffle.

On épouse pas seulement un homme. Tu épouse ses convictions, son caractère, ses qualités…et ses défauts…et sa famille. Ce n’est pas une juste histoire de se préserver, de rester chaste. Le mariage est un véritable projet qu’il faut construire.

Le but là, c’est d’arriver le jour de la mouqabala en étant une femme forte dans ta tête, organisée et sûre de ce qu’elle attend d’un époux…et ayant une connaissance du mariage, d’où l’intérêt pour toutes et tous de s’instruire sur le sujet.

Rappel-toi: Tu ne recherche pas un sauveur, ni une béquille, juste un homme qui soit ton compagnon de route dans cette dounya incha Allah.