superman1

C’est un homme qui viens secourir la belle telle l’image du super-héros, sauf que..voilà, nous ne sommes pas dans une fiction.

Comment expliquer?

Le mariage est un bel acte, un acte nécessaire, la moitié de notre religion, certes mais il ne sert à rien de se précipiter.

Il ne faut surtout pas se précipiter

Je t’en parle de mon point de vue de divorcée. Lorsque je ne l’étais pas(lol), j’entendais concernant des sœurs en difficulté: « miskina , faut qu’elle se (re)marie »

Comme si le mariage était la solution à tous les problèmes. Comprends-tu?

Je vais te raconter une histoire…

Il était une fois une sœur totalement à côté de la plaque, rêveuse avec une âme d’artiste (on dit ça des gens qui ont du mal avec les études)

Elle prenait la vie comme elle vient. Un jour, elle se maria à un frère, un vrai sauveur macha Allah

Amoureuse, elle interrompit ses études (à l’époque il n’y’avait pourtant pas de souci par rapport au voile ou jilbeb sur les bancs des facs).

Elle était heureuse de pouvoir rester chez elle (ouf plus d’école, un homme pouvait s’occuper d’elle). Désormais elle consacrerait sa vie à son foyer incha Allah.

Elle n’avait pas le permis, comptait le passer un jour incha Allah. En attendant, elle avait cet homme qui pouvait l’emmener partout (ou presque)où elle le désirait.

Ce à quoi elle n’avait pas songé, c’était que cet homme prenne son rôle trop à cœur et l’enferme dans son image de petite chose fragile.

Cette soeur se rendit compte qu’elle n’avait jamais songé à atteindre des objectifs de vie et religieux. Elle n’avait jamais eu d’objectifs particulier non plus lorsqu’elle s’était mariée, hormis le fait de compléter sa religion.

Tu voudrais travailler par nécessité, faire une formation mais tu te heurte à un non catégorique ou un manque de soutien total.

Il y’a aussi des cas où l’époux ne veut pas que sa femme passe son permis. Certains hommes ne conduisent pas et ne veulent pas ou ne peuvent pas le passer. Ces petits choses qui semblaient superficielles deviennent importantes le jour où l’homme que tu as épousé décide qu’il ne t’emmènera pas pour une raison ou une autre voir tes proches ou effectuer une course importante, que tu enchaîne les grossesses les unes après les autres et que malgré tout tu dois emmener tes enfants à l’école.

Combien sommes-nous mes sœurs à vouloir passer notre permis une fois que nous avons des enfants?

Combien sommes nous à dépendre des autres pour tous nos déplacements?

Divorcées,  ou célibataires, le futur mari ne doit pas être vu comme l’ultime solution à notre confort financier et/ou religieux.

« je trouverais un homme qui me soutiendra dans tooouuut mes projets, incha Allah »

Parfois la réalité est tout autre.

Exemple: le cas des études religieuses, certains hommes ne soutiennent pas du tout leur épouse pour que celle-ci étudie la science dans ou hors du foyer, d’autre ne veulent plus ou pas que leur femme porte le voile et se mettent à fond dans le dîn.

Un homme ne t’apportera pas forcément la sécurité financière que tu attend, il ne sera pas là constamment pour voler à ton secours. Ne songe pas: « je cherche un homme qui me fera avancer dans le dîn » ou  » j’attend de me marier pour faire la salât ou porter le voile »ou et ou

AVANCE SEULE

D’abord.

Ne sois pas une chose fragile. Car si tu accumules trop de faiblesses, que tu es trop dépendante, tu ne feras que te reposer sur cet homme que tu as épousé..et le jour où il n’est pas là, la chute sera longue et douloureuse. Ou tu tombera sur un homme qui te verra comme quelqu’un qu’il faut constamment secourir, comme un enfant.

Ce n’est pas un mal mais c’est à double tranchant, car quelqu’un de dépendant est quelqu’un sur qui on a un pouvoir.

Le jour où tu voudra sortir de ton cocon et prendre des initiatives, tu te heurtera à une incompréhension, à du mépris ou…de l’agressivité.

 » tu ne sais rien faire seule », « tu ne peux pas », laisse tomber, c’est pas pour toi »; »tu t’es pris pour qui? »

Difficile pour quelqu’un qui t’a toujours couvé de te libérer, de te laisser t’émanciper. D’exister sans lui.

Tu as besoin de quelqu’un qui te complète, pas d’une béquille.

Donc réfléchis bien à tout cela, prends note des objectifs religieux ou autres que tu dois atteindre ou dans lesquels tu aimerais avancer avant de te marier.

Pour du concret, n’hésites pas à discuter avec des soeurs mariées et les questionner à ce sujet. Je donnais plus haut, l’exemple du permis: c’est un cas fréquent, si tu as cette intention d’apprendre, n’attend pas. Si ton objectif est de finir le Coran ou compléter un apprentissage…ne laisse pas.

Tu sais l’amour du début du mariage rend parfois idiot et ce qui te paraissait important…ne l’est plus ou moins. Le retour à la réalité re-vient généralement avec les enfants telle une piqûre de péridurale.

Nous verrons la suite dans un prochain article incha Allah.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 Comments on Ne recherche pas un sauveur: 1ere partie

  1. Salam aleykoum je me permet de réagir à cet article .
    Le fait qu’un homme prenne une femme comme une chose fragile qui ne sait pas se débrouiller vient avant tout du comportement de la soeur et non de son niveau d’études ou de son permis .
    Je m’explique : je suis une soeur très débrouillarde et ma mère aussi et pourtant nous n’avons pas de permis lol. Je gère mes sorties en bus ou trains , je gère mes dépenses , je gère mes apprentissages , je sais remplir des papiers et si je galere pour mes courses ben je me fais livrer ! et el hamdou lilah je n ‘attends pas qu’un homme vienne me sauver .
    Une femme se doit d’être indépendante un minimum c’est normal . mais même avec un permis , si vous tombez sur un mari qui vous interdit de sortir , ce n’est pas le permis qui vous l’autorisera ! Et même vous avez le permis si monsieur prend la voiture ça se passe comment ? Lol
    Je veux dire qu’un homme , s’il veut être injuste en interdisant à sa femme des choses , avec ou sans études ou permis ou je ne sais quoi , rien ne l’empêchera si ce n’est la réelle crainte d’Allah azawajal.
    Il faut être clair des le début du mariage , exposer ses objectifs, ses envies et faire salat istikhra.
    Je vois à l’heure actuelle des soeurs toutes avec leur permis mais même si cela est un bienfait pour les enfants etc , ces soeurs prennent leur voiture surtout pour aller de magasins en magasin, aller voir une soeur puis une autre puis une autre … Cela devient un bon moyen de perdre son temps alors peut être que c’est pour cela que le mari ne veut pas que madame conduise? Est ce qu’Allah n’a pas ordonné à la femme de rester dans son foyer? Et pour les études , étudier par correspondance el hamdou lilah beaucoup de diplômes existent maintenant à distance , rien ne sert d aller à la fac cotoyer la mixité.
    Ne cherchez pas un sauveur mes soeurs mais pas non plus la liberté à outrance . si vous galerez pour les enfants faites en sorte d avoir tout à proximité ( école médecin etc) , soyez débrouillarde , apprenez la science mais veuillez à rester vos foyers au maximum . limitez les sorties non pas car vous êtes mariée mais car la femme musulmane se doit de rester chez elle! demandez vos droits et obeissez à vos maris même si cela n’est pas facile tous les jours … Qu’Allah nous facilite .

    • Wa ‘alayki salam ma soeur. j’espère que tu passes un bon ramadan. Je te remercie de ton commentaire qui met en lumière un rappel sur les devoirs de l’épouse macha Allah.
      Qu’Allah te préserve dans les bienfaits et les qualités qu’Il t’a octroyé. Je comprends que tu réagisse à cet article de la sorte car il s’adresse justement aux femmes qui ne sont pas débrouillardes ou qui sont naïves comme le cas de la soeur citée dans l’article ou qui voient le futur mari comme l’ultime solution à notre confort financier et/ou religieux.

      Tu évoques le comportement malheureusement, dans la réalité, tu trouveras des hommes qui ne supporteront pas de te voir aussi indépendante. Il faut aussi tenir compte du fait , qu’il y’ait des hommes qui voit la femme de manière très réductrice.

      Cet article ne s’adresse pas aux femmes qui sont débrouillardes et le sujet traité ne concerne pas la femme mariée ni le permis en lui-même mais bel et bien le fait de de prendre les bonnes habitudes, avoir des objectifs avant le mariage afin de ne pas se reposer de manière systématique et maladive sur son mari.

      « Je vois à l’heure actuelle des soeurs toutes avec leur permis mais même si cela est un bienfait pour les enfants etc , ces soeurs prennent leur voiture surtout pour aller de magasins en magasin, aller voir une soeur puis une autre puis une autre »

      En premier lieu, malgré nos téléphones, les liens avec les gens sont vraiment négligés. Qu’Allah récompense celles qui vont rendre visite à leur soeur en Islam.
      Je me déplaces uniquement par nécessité et rarement pour prendre du bon temps car pas le choix. Et je peux te dire qu’à chaque fois qu’une soeur est passée me voir, ça m’a toujours mis du baume au coeur. Le téléphone reste superficiel, ce n’est que devant la personne que l’on sait comment se porte notre soeur.

      Ont-elles des enfants? En as-tu?Oukhty en te lisant je me dis 2 choses: sois tu n’es pas mariée, soit tu es facilitée!

      Jusqu’ici je n’ai pas vu une soeur qui soit mère, ayant le permis et des obligations familiales perdre son temps de magasins en magasins.(même si je n’ai aucun doute que cela doit exister) L’exercice est assez difficile lorsqu’on a des enfants, que l’on soit mariée ou non. Toute maman sait à quel point il est dur de prendre les transports avec des enfants ou en étant enceinte. On ne parle pas de petits déplacements sur Paris. Mais dans la région parisienne, en banlieue. Juste pour te donner une idée du calvaire: cet été la ligne A (rer) ne fonctionnera pas, dur, dur pour se déplacer, en plus de la canicule. Tu cites ta mère(qu’Allah la préserve), certaines n’auront pas leur mère pour leur laisser leur enfant.
      Tu parle de la mixité des facs…les transports aussi sont mixtes avec tout leur lot de malades et d’islamophobes. Crois moi que lorsque tu auras ton enfant (si ce n’est pas déjà le cas)tu ne voudras en aucun cas lui faire subir des trajets en train.

       » si vous galerez pour les enfants faites en sorte d avoir tout à proximité ( école médecin etc) »
      Oukhty, la vie n’est pas aussi facile, on ne choisit pas vraiment ou on va vivre surtout lorsque l’on quitte sa famille pour se marier!Et il faut bien les transporter les enfants.

      La liberté à outrance…faire ses courses seule par nécessité quand on le veut,aller voir sa famille quand on le désire, faire ses propres démarches administratives, ce sont des choses normales. Mais pour certains hommes c’est tropde liberté.

      Qu’Allah nous facilite.

      • salam aleyki oukhti barak Allahou fiki pour ta réponse .tout est relatif je pense …
        Il faut essayer d’adapter son mode de vie et même si prendre les transports n’est pas aussi agréable que de rouler en voiture, il y a des fois ou on doit s’adapter et penser qu’il y a pire que soi .
        dernierement j’ai lu un article qui parlait de femmes en afrique qui devait marcher des heures par jour avec bébé sur le dos pour juste pouvoir cuire leur repas … Bien sur nous ne vivons pas en Afrique mais je veux dire par là qu’il faut toujours voir pire que soit et avancer comme on peut .
        Ma mere a toujours fait en sorte d’avoir les écoles et les lieux de necessité à proximité et el hamdou lilah malgré le fait que ma mere n’était pas véhiculée, j’étais la seule à pouvoir rentrer manger chez moi le midi et non aller à la cantine …
        Apres Allah azawajal n’incombe à personne des charges au dela de sa capacité . Il faut faire beaucoup de dou3as et tout ira bien .
        Le rizq vient d’ Allah azawajal pas du mari qui n’est qu’une cause .

        Quoi qu’il en soit je te rejoins quand tu dis  » pas de précipitation » avant le mariage .
        Mais pour le reste , à la soeur de savoir s’affirmer sans désobéissance ou manque de respect bien sur et ceci dans tous les domaines …
        qu’ Allah te preserve oukhti

  2. Salam alaykoum oukhty,

    J’ai aimé cet article, j’ai aimé le ton, l’humour, les exemples. Je suis quasiment d’accord sur tous les points que tu évoques.

    J’ai remarqué qu’il y a très peu de discours comme celui-là dans la sphère « din » de la communauté, à croire que qd tu as choisi de te marier pour Allah, tu ne peux que ‘dépendre’ de l’Homme.

    Merci pour cet article, bonne fin de Ramadhan qu’Allah vous préserve.

    Fi amaniLah

    Votre Soeur Safiya

  3. Salam a’laykoum

    Et pour les sœurs qui n’ont pas attendu un sauveur mais dont le mari ne laisse rien faire .. On fait quoi? Lol
    J’ai le permis , un bac+2, et je suis cloîtrée chez lui, avec sa môman..(parce qu’on vit avec elle ..) et j’ai pas attendu qu’un prince me délivre mais je me suis livrer a lui quand même telle cendrillon. Mais a quand le bal? Comment patienter Face a cela? J’aime trop ton site et tes article si je me permet de commenter c’est justement pour avoir tes sages conseils.

    • As salamou ‘alayki chère soeur,

      Tout d’abord merci de ce commentaire empreint d’humour macha Allah.
      A quand le bal? C’est une grande question lol.
      1)Tout d’abord chère soeur, qu’Allah te facilite
      2)Je vais te donner une réponse mais je pèse mes mots car en vrai toi seule sait dans quel château tu as emménagé. Et toi seule connaît ton degré de patience face à ton épreuve.
      Alors mon 1er conseil: quelque soit ceux que l’on va te donner, demande toi d’abord est-ce que j’ai tout fait pour améliorer la situation?Quels sont les autres moyens à ma disposition pour parvenir à une amélioration?
      3)Qui peut amener mon mari à changer sa manière de voir les choses?

      Cette 3ème étape est importante, elle donne des résultats si seule tu n’arrives pas à obtenir le changement que tu attend

      4) Courage, courage. Mais n’oublie pas qui es ton seigneur, n’oublies jamais qui tu es, c’est là que tu puiseras ta force quelque soit la situation. Et ça j’en parle en connaissance de cause

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *