Avant de te marier, tu sais déjà que tu auras beaucoup de responsabilités et de devoir dans ton foyer…notamment celle de cuisiner. Pas que ce devoir soit exclusivement réservé à la femme mais tout de même, l’homme ne se dit pas avant de se marier » je vais devoir apprendre à faire à manger » ou « je vais devoir cuisiner mes meilleurs plats ». Bref, cette pression sociale et psychique, il ne la connait pas. Mais passons..

Ne pas savoir cuisiner peut être considéré comme une honte, c’est en tout cas un tabou.

Si tel est ton cas, respire un grand coup, pardonne toi et trouve toi des excuses : « je ne suis pas née avec un livre de cuisine à la main, ma maman ne m’a pas appris ou quand elle cuisinait j’étais dehors, je suis étudiante avant tout, je suis allergique »

À présent, que tu as fait cette démarche thérapeutique, il faut accepter la vérité: « je ne sais pas cuisiner ».

Et enfin relativiser: « mais ce n’est pas un drame »

Enfin ça peut l’être pour les personnes qui mangeront tes plats..mais ça c’est une autre histoire.

J’ai plein d’anecdotes drôles sur ce sujet, mais je sais pas si je peux partager, on ne se connait pas.

EST-CE UNE OBLIGATION DE SAVOIR CUISINER?

À part , avoir du personnel de cuisine à sa disposition, ce n’est pas une obligation mais c’est nécessaire. Les anciennes disent: pour tenir un homme , il faut s’occuper de son ventre et de son bas ventre ». Cela est confirmé par certains conseillers conjugaux et thérapeute , « un homme repu, est un homme satisfait ».

Donc vous l’aurez compris, il ne faut pas grand chose pour rendre un homme apaisé, et ramener le calme dans le foyer, mais cela demandera tout de même quelques efforts. À présent que l’on a vu le côté misogyne, attaquons nous à des raisons plus profondes..

Cela est utile pour toi-même et surtout pour la croissance et le bien-être de tes enfants. Avec toutes les cochonneries que l’on nous vend et le prix parfois excessif de certains aliments, il est nécessaire de savoir faire des choses de ses mains.

Exemple: un jour je n’avais plus de pain, plus de céréales, j’ai fait un gâteau. Et ne me dis pas que j’aurais pu descendre en bas, à la boulangerie, j’habite à une demi-heure à pied. Le matin, au sortir du sommeil et la tête dans le brouillard, c’est une escapade guère excitante.

Donc cuisiner, est un avantage qui te permet de faire des économies, en cuisinant par exemple ton propre pain, tes propres gâteaux, etc, et de garder la santé en maitrisant la quantité de sel, de sucre, ces deux derniers étant relativement nocif à forte dose. Mais surtout en te voyant faire, tu transmettras à tes enfants, le sens de la débrouillardise. Et si ce sont des garçons, une fois grands ils n’hésiteront pas à aider leur épouse et si ce sont des filles, elles ne seront pas handicapées avec un soucis culinaire.

JE VEUX APPRENDRE

Aujourd’hui, il y’a une quantité de sites, blogs, à notre disposition et notamment des vidéos sur youtube. Mais profiter du savoir des autres est aussi un plus, donc si vous avez la possibilité d’apprendre auprès de maman ,belle-maman, d’une amie ou pourquoi pas une voisine, il ne faut pas hésiter.

Sur le blog vous pourrez retrouver les interviews de filles que je suis sur instagram et qui tiennent pour certaines des blogs de cuisines ou de pâtisserie.

Voilà et pour finir sur une note à ma sauce: