Les methodes d’éducation

Avant d’être mère, on voit de manière globale comment ça fonctionne, mais on ne le ressent pas.

Combien de fois ai-je entendu tout d’abord de  ma mère: « tu verras quand tu seras mère »; puis; « tu étais la pire »(lol). Qu’Allah  fasse miséricorde à ma maman,amine

Puis, viennent les conseils de la part des gens qui ne sont pas parents mais qui connaissent déjà LA méthode. « moi à ta place.. »; « nan mais franchement , là tu devrais.. » Vous souriez, crispé, avec l’envie de dire « reviens me voir quand tu auras tes propres enfants,incha Allah »

Mais le top, c’est lorsque que ce sont celles qui ont déjà des enfants, je pense surtout aux « daronnes ». Ton enfant te fais une super méga crise dans un lieu de rassemblement, et alors que tu tente de reprendre maladroitement la situation en main, tu sens déjà les regards inquisiteurs « olàlà, elle craque,pauvre petite, elle sait pas y faire celle-ci »et d’ailleurs c’est vrai tu craque complètement.

Donc cette mère qui est déjà bien âgée, a de grands enfant,ainsi qu’une longue expérience en matière d’éducation macha Allah,  elle vient te voir et te dis : »ton petit, il a soif,il a ceci, cela, fais ceci…naaa pas comme ça et reposes-toi, tiens mange ton gâteau incha Allah ».

Eh bien le pire ,c’est qu’elle a tout bon!Et toi tu passes pour une pauvre mère incompétente et/ou inexpérimentée, ce qui est généralement le cas,lol

Et alors qu’elle est déjà en train de bercer ton petit, les gens viennent te tapoter l’épaule « courage, allez mange, tiens bois un verre d’eau », eh bien, tu te dis qu’il faudrait peut-être que tu change ta méthode éducative. « mais pourquoi jsuis sortie? »

Paroles, paroles

Au cours de notre vie de maman, nous allons être sujette aux conseils de nombreuses personnes mais ce sont les parents et beaux-parents qui selon les personnalité sont plus ou moins impliqué.

Quand c’est ta mère, « fais comme ci, comme ça, non pas ça, mais écoutes donc mes conseils!mais voyons tu veux qu’il meurt de faim?donne lui un biscuit! » On ne veut pas la brusquer, mais parfois on aimerait bien dire « maman s’il te plaît c’est mon enfant pas le tien!C’est mon tour maintenant, je sais comment faire! » On finit par dire mi crispé-mi énervée en se rappelant le verset au sujet des parents: « merci maman pour tout ce que tu fais ».

Et puis on s’aperçoit que en fait éduquer, s’occuper d’ un enfant, eh bien, ce n’est pas si facile et que finalement on aurait bien besoin de conseils.

Sauf que tout les conseils ne sont pas adaptables à notre situation, notre mode de vie, à nos enfants, et enfin, à nous-même!

Au cours de l’évolution de nos enfant, il arrive qu’on ne sache plus où donner de la tête.

Aujourd’hui, les méthodes éducatives, sont devenues un nouveau business très florissant,en effet, on ne compte plus les livres, émissions, sites internet dédiés à l’éducation des enfants.

« la discipline » « l’art d’être parent » etc, etc. Si il y’a autant de livres que de méthodes,c’est bien parce que notre société souffre d’un réel manque en matière d’éducation et ne sait pas faire face aux changements qui intervient dans l’évolution de l’enfant.

Les vraies questions sont: quelle est la meilleure méthode? et au final comment éduquer son enfant?

L’influence du modèle parental

Tout d’abord, nous puisons dans ce que nos parents nous ont inculqué:

-de manière consciente et dans l’acceptation totale: « j’estime qu’ils m’ont bien éduqués,ils faisaient comme ceci et cela. ça a marché pour moi,ça marchera pour mes enfants »

de manière consciente mais dans le rejet total:  » je ne suis pas satisfait de l’éducation que m’ont donné mes parents, moi, je ferais autrement incha Allah »

Quelque soit notre choix, il s’avère que nous reprenons aussi de manière inconsciente ce que nous avons appris étant petit. Et cela que ce soit en bien ou en mal.

Un exemple : un enfant qui reçoit de ses parents, une éducation avec de bonnes valeurs mais laxiste à plusieurs niveaux.

Ce même enfant est capricieux, n’hésitant pas à faire des scènes à l’extérieur, mais n’a jamais été puni ni même tapé.

Pourtant, en grandissant, il rejette l’éducation qu’il a reçu et est  convaincu qu’un enfant se comportant mal devrait être puni ou tapé. Comment expliquer cela?

En analysant son éducation:

1)qui a été laxiste. En effet, ses parents n’ont pas répondu à son besoin d’avoir des limites, aujourd’hui, il se peut qu’il en souffre ou éprouve des manques.Résultat: rejet de son éducation et désir intense de se différencier.

2)Même s’il n’a pas été tapé, il a vu un autre membre de la fratrie l’être

Adulte, il peut être amené à reproduire la même agressivité à laquelle il a assisté, sur ses propres enfants.

Cela est souvent valable pour l’enfant qui a été puni et tapé, mais néanmoins ça ne s’applique pas systématiquement car d’autres facteurs dans la vie et l’éducation d’un enfant, entre en jeux.

On peut pousser un peu plus loin en se penchant sur  notre propre vie de femme et voir certaines choses que nous reproduisons inconsciemment et que notre parent dominant avait  l’habitude de faire ou de dire. Ce sont parfois des petites choses auxquelles on ne pensent pas forcément.

Par exemple, j’ai constaté que j’ai une préférence pour les tisanes ou le thé fait moi-même et non en sachet, j’ai vu aussi que j’étais très portée sur les cosmétiques et les remèdes naturels que je concocte moi-même.Tout cela me vient de ma mère qui m’a élevé en grande partie, seule. Inconsciemment elle a été mon modèle.

Sans que je m’en rendre compte je reproduis certaines de ses habitudes ou ai des traits de caractère similaires.

Ces reproductions sont logiquement plus marquées lorsque l’on a vécu avec un seul parent.

Aussi qu’on le veuille ou non l’adulte que l’on devient, a pour base le modèle que nos parents ont été pour nous, lorsque nous étions enfant.

Cela constitue notre bagage pour l’avenir.

Eduquer son enfant, c’est d’abord se connaître

Parfois les conseils que l’on nous donne sont empreint de sagesse et basé sur l’expérience, je pense à certaines soeurs de mon entourage vers qui je me suis tournée lorsque j’étais dépassée, à ma mère…Vous aurez besoin d’un entourage qui vous valorise et vous encourage à surmonter les difficultés, tenez compte de leur conseils, peser le pour et le contre, ne négligez pas les critiques qui ne visent qu’à vous permettre d’être meilleure.

Mais soyez ferme avec les personnes (vous en rencontrerez ça c’est sûr) qui ne perdent pas un instants pour vous faire sentir que décidément vous n’êtes pas à la hauteur. Et dont les remarques ne sont en rien constructives. Si vous prenez une décision concernant votre enfant, allez jusqu’au bout.

Affirmez-vous dans votre rôle de mère, si vous ne le faites pas, qui le fera?

Pour y parvenir, à nous de savoir être à l’écoute des besoins de notre enfant, et de savoir ce qui est le mieux pour lui.

Donc pour commencer, il faut avoir confiance en soi, et en ses capacités à élever son enfant.

-Prendre conscience de la responsabilité que l’ont a, voir une amânah et pas seulement un être que Allah nous a accordé, est déjà un bon début.

-Apprendre à se connaître et à connaître son enfant est la seconde étape.C’est celle-ci qui nous permets de savoir comment communiquer avec son enfant.

Et puis vient

-l’apprentissage de la communication. Parlez avec lui, montrez-lui que vous lui porter de l’intérêt!

Commençons par revenir aux méthodes enseignées dans le coran et la sunna

Il est vrai que si en France, nous avons accès à des hadiths ou récits relatant le comportement exemplaire de notre Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) avec les enfants, ils demeurent peu nombreux et ce sont souvent les mêmes qui sont relayés.

Certes, c’est surtout à nous de faire nos propres recherches, les hadiths relatifs à l’éducation sont disséminés ici et là et il y’a peu de livres centrés sur l’éducation des enfants, mais nous pouvons complèter avec des rappels, et dans les textes selon le sujet ou le contexte abordée, trouver des morales adaptables à l’éducation de nos enfants.

Le Coran est un guide pour tous les aspects de notre vie, même l’éducation des enfants! Il n’a y a qu’à lire les morales de Luqman un esclave Abyssin et menuisier. Il se distinguait de par sa vertu et sa sagesse. Les premières de ses exhortations fut d’inciter son fils à la croyance en Allah et sur son unicité ainsi que la recherche du bon comportement.

 

Conclusion

Que votre méthode éducative soit un échec ou une réussite, il est dans tout les cas nécessaires et utile de puiser aussi dans ce que l’Islam nous enseigne au sujet des enfants.

Vous devez être à l’écoute de votre enfant et tenir compte de la sensibilité et la personnalité de votre ou vos enfants, ainsi que le milieu dans lequel ils évoluent.

Vous pouvez lire autant de livres et adopter autant de méthodes éducatives que vous voulez mais la première chose que vous devez inculquer à votre enfant est « Achhadou an lâ ilâha illa-llâh, wa ashadou ana muhammad rasûlu-llâh ».

 

 

 

 

 

 

About the author

Oum khadidja

2comments

Leave a comment: