Quand on est mariée, il est normal d’avoir ce genre de pensées. La vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille.

La répudiation ou le khûl est une mesure à laquelle on peut avoir recours lorsque il y’a un malaise certain et qui perdure en dépit des efforts, de l’intervention de médiateurs issus de la famille,imam ou gens de sciences.

Il s’avère que Allah a permis aux croyant de se défaire l’un de l’autre lorsque le conflit devient trop important.

Dans la jurisprudence islamique, en plus de la répudiation il y’a le khul.

C’est facile d’avoir des raisons de divorcer, encore faut-il qu’elles tiennent la route…

Ne faites pas votre demande de khul parce que votre époux refuse de manger les plats spéciaux de votre bled et préparés par votre mère ou parce que Amir Muhadith, vient de sortir de prison (qu’Allah le facilite et lui accorde une issue favorable,amin)

En effet:

D’après Thawban (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Toute femme qui demande le divorce à son mari sans raison alors l’odeur du paradis lui est interdite ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1187 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

Bref, quoiqu’on vous fasse croire, vous avez le droit de divorcer si vous avez une raison légitime.

Et non femme qui divorce ce n’est pas:vie de misère= enfer. Non, non et re-non.

Oui ce n’est pas une situation enviable mais ce n’est pas non plus une malédiction. Qu’Allah nous en préserve,amine!

Donc si vous faites une demande de khul, sachez que d’après le livre Fiqh as-sunna,(livre de jurisprudence islamique) c’est valable si:

– Votre époux a une imperfection physique

– Il a de mauvaises moeurs

-Ne vous donne pas son droit

-Vous craignez qu’en ne vous acquittant pas parfaitement de vos devoirs en matière de bons comportement, de ne pas respecter les normes d’Allah

Ok, il y’a matière à réfléchir et en plus c’est appuyé par les savants. Apprenons notre religion!

Subhanallah, telle reste avec son époux qui s’adonne à l’adultère, telle reste avec un mari alcoolique, l’autre endure les coups et les insultes, untel est obligée de travailler pour subvenir au besoin de ses enfants…et de son mari parce que celui-ci à décider de ne pas travailler. Cela ce n’est que pour citer des choses dites dans la « norme ».

Parce que sous couvert de notre belle religion, des épouses accepte de se livrer  et endurer des choses inavouables dont on ne parlera pas ici car c’est trop horrible à lire ou à entendre.

Mais réveillons-nous!

Hum, oui…Quoi tu n’es pas convaincue?

Alors regardons un peu plus loin dans le livre de jurisprudence

On te parle de dissolution judiciaire du mariage

– pour manquement à l’obligation d’entretien

-mauvais traitement

-pour absence du mari

Alors je ne te dis pas de ne pas patienter, de ne pas endurer mais juste de bien réfléchir à si ça vaut de coût de te retrouver chez un psy ou de te retrouver à hôpital, est-ce que tes enfants valent la peine de souffrir parce que tu n’arrive pas à quitter ton confort de femme mariée?

Que faire au final?

Pèse bien le pour et le contre.

-Fais intervenir ton wali, voir des personnes de sciences parmi les imams ou prédicateurs dont le pouvoir de persuasion serait plus important.

– Commence d’abord par t’améliorer sur les points qui le répugne. accepte la critique. Pas que de lui, tu peux aussi demander conseils à ta famille ou soeurs de confiance ayant un bon comportement et une bonne morale

-Offrez-vous des vacances ou si les finances sont dures, faites garder les enfants et sortez en amoureux

ça ne change rien 

-Tu peux avoir recours à un conseiller conjugal musulman

-Propose des ultimatums à ton conjoint afin que celui-ci change.

Mais dans bien des cas, ces solutions ne fonctionnent pas où sont difficiles à mettre en place, pour la simple raison que les maris ne sont pas toujours partants.

Ils refusent de faire ce genre de démarches. Soit par honte de devoir exposer leur intimité, soit par entêtement ou juste parce qu’ils savent pertinemment que leur femme ne les quittera jamais ou difficilement.

Conclusion

Qu’Allah me pardonne d’être rude dans ma parole, qu’Allah me pardonne si j’ai pêché en écrivant cet article. Ce n’est en aucun cas une incitation à divorcer à la première épreuve rencontrée.

Mais plutôt une incitation à voir véritablement le mariage comme une adoration visant à satisfaire Allah. Car il n’y rien de pire que de perdre sa foi et sa religion au nom de ses passions.

Si nous apprenions notre religion notre communauté serait moins malade. Et l’on entendrait pas parler de soeurs qui s’adonnent à l’adultère ou de frères qui regardent des films porno ou se pavanent sur des sites de rencontres.

Allahou mousta’ane

edito: cet article a été un peu modifié, j’ai surligné en y mettant des couleurs certains passages, j’ai également rajouté un hadith et ce, parce que j’ai lu que j’incitais à divorcer et que je n’évoquais pas les étapes préalables au divorce.(ou khûl).

Ce qui est faux,je rappelle juste que c’est un moyen légitime que Allah a légiféré tant pour l’homme que pour la femme.

Une lectrice m’a fait remarqué qu’il n’y avait pas de sources ou hadiths cités. La raison est que l’auteur de fiqh as-sunna ne les cite pas dans les passages que j’ai relevé.Je compte me procurer la version corrigée de ce livre de jurisprudence du cheikh al Albani et effectuer si Allah me le permet une comparaison,afin de clarifier et même corriger mon écrit si il y’a lieu incha Allah.Mais je rappelle que je ne suis pas savante et qu’Allah me guide,amine. Je partage juste mon point de vue sur des sujets qui nous touchent en tant que musulmanes et cela en utilisant les ressources reconnues qui sont à notre portée.