Grossesse story

Vous vous ne savez pas que vous êtes enceinte. Mais lui, il le sait et vous le fait savoir: « ah mais tu casses la tête en ce moment. Vous répondez alors avec véhémence.  » Mais non, qu’est-ce que tu racontes, moi enceinte?! »Si,si regarde tu as ton nez de grossesse. Quand il est gros c’est que tu es enceinte ».

Après ce diagnostic, et après des mesures plus sûre pour connaître votre véritable état, vous vous sentez envahie de joie,même si vous ne vous y attendiez pas. Puis submergée par l’appréhension dès que vous songer à tous les tests, échographies que les médecins peuvent vous prescrire à tour de bras, ils ont trouvé quelque chose mais au bout de la 4ème echos vous, ne savez toujours pas, vous songez aussi rendez-vous avec une attente interminable pour 5 minutes de tête à tête avec la gynécologue, les piqûres ou vous devez serrez les dents et regarder ailleurs, le fameux test de glucose (le dernier que j’ai pris m’a traumatisé), les MAUX de la grossesse..Et puis vous vous dites hamdoulillah. Qu’Allah préserve ce bébé,amine.

Chacune vit sa grossesse différemment, il y’a les nausées, les vomissements, les larmes et les émotions qui surgissent de nulle part, les envies qui hantent le ventre et l’esprit car franchement on ne peut pas toutes les assouvir, ben oui, non vous n’aurez pas le plat cuisiné par votre grand-mère décédée ou de votre bled.

D’ailleurs ce sera sûrement la cause de vos essais culinaires durant 9 mois. « ça y’est tu as réussi, là? Non, ça a la ressemblance mais ni le goût ni la texture », « donc on va re-manger le même plat alors? »Et là vous lever la tête du plat que vous goûtiez: « oui. »

Certaines femmes, dont moi la première, avons des envies de manger des choses pour lesquelles en temps normal nous n’aurions eu aucun intérêt. D’autres , c’est plutôt au niveau de l’humeur.

Et puis, il y’a les sautes d’humeur. Votre époux devient la personne que vous supportez le moins. Il y aurait des femmes qui ne supportent même plus leur odeur subhanallah. Là où les personnes avec qui vous vous entendiez le plus ont soudainement quelque chose d’obscur qui vous agace.

Mais par la grâce d’Allah il y’a aussi les bons côtés, comme la première écho que vous sortez à chaque rencontre avec vos proches « regarde, il sourit,il a ma tête » « euh ben je vois rien, c’est flou », vous rangez la photo, tout sourire. « tu n’es pas concentré, c’est tout. »

Et puis , il y’a les échographies suivantes, et vous vous retrouvez sur des sites pour suivre votre grossesse au travers d’article

Votre foetus est maintenant capable de lever le bras, de mettre son doigt dans la bouche et attraper son cordon 
ombilical. Il réagit même au son de votre voix!

« Nan mais tu as lu ça? Il entend notre voix!C’est merveilleux!Subhanallah, je suis impressionnée macha Allah »

« Ben c’était pareil pour le 2 ème non? »

« rolàlà, est-ce une raison pour ne pas s’extasier devant ce miracle?! »

A fond, vous êtes à fond!Et quand vous mangez, c’est l’extase. « j’ai l’impression que tu aimes, tu viens de tirer sur le cordon là »

Puis plus vous approchez de la date fatidique, plus vous êtes pressée de le rencontrer.  »

Les médecins ou une soeur bien attentionnés peuvent vous donner un petit coup de peps: « alors, tu n’as toujours pas accouché? »; « Si vous dépassez, la date madame, nous devrons vous déclencher ».

Pourquoi ne pas nous laisser tout simplement profiter de notre grossesse, en étant zen?

Le jour J

On ne s’y attend jamais sauf la super housewives. Qui avait déjà préparé sa valisette, vêtement plié impec, un bouquin, le coran,brosse à dent et affaire de toilette,plus les vêtements de bébé.

Non, moi ce jour-là ça a donné ça:

3h48, les premières contractions,celles qui annoncent l’arrivée imminente. « non, pas maintenant bébé, jsuis pas prête attend encore un peu. » On se retourne, pour se replonger dans un sommeil profond. « toc,toc, c’est l’heure maman », « non je veux dormir encore un peu, j’ai même pas encore fait salat. « TOC,TOC » bon quand ça te vrille la bas du dos et le bas ventre tu comprend que tu vas devoir te lever. Sauf que…la valisette n’est pas prête. Donc raide comme un piquet en t’arrêtant toutes les 1 minutes le temps que la contraction s’en aille, tu attrape tout ce que tu peux..Réveillant ton époux sans ménage.

« Il faut te réveiller, je vais accouch-cher ». Panique à bord. Peu de temps pour s’organiser, faut faire garder les enfants, se préparer, et toi la douleur te vrille donc se préparer ,c’est dur.

…le trajet est pénible.

L’arrivée

la gardien de la clinique: « les voitures ne peuvent pas entrer par ici »

La rencontre avec la garde de nuit. « et vous êtes suivie par quiii? »; « c’est quoi votre nom déjà? »; « madame quiii? » « madame, s’il vous plaît ,je suis bien suivie ici  par le docteur S, je vais bientôt accoucher,là »

Non mais sans blague vous sentez déjà la tête de votre petit bout, qui veut sortir, subhanallah.

Et votre époux qui s’impatiente aussi devant tant de nonchalance. « Elle va accoucher là, vous pouvez appeler la sage-femme? »

La délivrance

Chacune a son vécu. D’autres ont vécu les heures les plus dures de leur vie, d’autres ont accueillie leur nouveau né dans la sérénité.

A la fin, on apprend juste à faire connaissance, on est submergée d’émotion. Encore plus que lorsque l’on nous rapporte nos repas hospitaliers où on espére que famille et amies ,vont passer déposer nos plats préférés,lol.

Qu’Allah facilite nos soeurs qui vont bientôt accoucher,amine.

 

 

 

 

 

2 Comments on grossesse story

  1. slm alykm, si seulement mon accouchement avait pu être aussi rapide…
    Moi aussi ça me stresse tous ces rdv à l’hôpital c’était d’ailleurs la seule ombre au tableau pour ma dernière grossesse.

    • Oui, les rendez-vous hostpitaliser sont une ombre dans la vie de la femme enceinte.
      Même si ça a une utilité dans certains cas, dans d’autres, je trouve que tout est trop exagéré et surmédicalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *