Etre enceinte et faire du sport?

fit-during-pregnancy-05-pg-full

Puis-je faire du sport en étant enceinte?

C’est la question que je me suis posée un grand nombre de fois. La réponse finalement s’est d’ailleurs imposée à moi, puisque très peu de temps après avoir repris le sport, j’ai tout laissé tombé après la nouvelle imminente walhamdoulillah.

Il faut dire que, c’est quelque chose que l’on imagine difficilement compatible à cause de tout les risques encouru. On imagine la femme enceinte fragile ou plutôt le bébé qu’elle porte. L’idée que lorsque l’on est enceinte on doit s’économiser, perdure.

Si on se laisse prendre dans cette idée, on finit par devenir paresseuse et ne plus rien faire. On vit au ralenti.

Porter un sac de courses devient un danger potentiel pour notre petit, on arrête toutes activités sportives, on évite de prendre les escaliers, préférant l’ascenseur. Au yeux de notre entourage on devient une petite nature. Et puis , peu de temps avant l’accouchement, on devient sportive de haut niveau, ou presque. « Aujourd’hui chéri, je prends les escaliers »

Plus rien ne nous fait peur sauf la peur de l’accouchement déclenché. Donc la dernière semaine avant la date supposée, on cours, on saute, on mange des fraises, on boit des tisanes, on se tient au courant des astuces pour « expulser plus vite ».

Sauf que ça ne marche pas à tout les coups. Notre corps s’étant habitué à un rytme de vie de paresse, on arrive sur la table incapable de gèrer son souffle. Le corps qui n’est pas habitué à la douleur est envahi par les contractions que l’on a dû mal à gèrer.

Dans la plupart des cas, le travail sera long et pénible, ne sera que le résultat de long mois d’inertie.

L’après grossesse est difficile en ce qui concerne la récupération.

Cela n’est plus à démontrer, mais faire du sport fait du bien au corps et à l’esprit. Les femmes enceintes doivent-elles s’en priver?

Alors info ou intox?

Pour notre plus grand bonheur c’est une intox, du moins en partie.

Beaucoup de professionnels de la santé recommande la pratique sportive au court de la grossesse.

Le collège Américain de gynécologie obstétrique et la société Canadienne de gynécologie obstétrique font consensus en ce qui concerne les recommandations aux femmes enceintes de pratiquer un sport.

Mais les idées reçues persistent pourtant.

On peut être enceinte et faire du sport:

pregnant-woman-stretching

-sport portés: natation; aquagym, vélo; vélo d’appartement

-sport d’équilibre: yoga; taï-chi, danse,gymnastique douce

-sport avec impact au sol: marche ; tennis; jogging

Autoriser mais non recommandé: Les sports avec risque de chutes tel que le roller; le patinage, ou le ski ne sont pas totalement exclus, mais à voir au cas par cas.

A proscrire: les sports collectifs

-de contact:(volley; basketball; handball; football…

-de combat: karaté, taïekwendo,judo…

Par contre ces sports de combats sous leur forme traditionnelle,peuvent être proposés sous d’autres formes.

Peut-on vraiment tout faire?

Si vous êtes sujette à des difficultés au cours de votre grossesse, ou avez déjà eu des grossesses à risques, il est préférable de vous abstenir de pratiquer une véritable activité sportive, après bien entendu en avoir parlé à votre médecin.

Voici un tableau sur les contre-indications du  Docteur Carole Maître, gynécologue et obstétricienne qui en 2011, avait animé, » la sportive et sa grossesse », une conférence nationale et médicale.( extrait du guide: je suis enceinte, je fais du sport)http://www.paca.drjscs.gouv.fr/

tableau contre indications

 Les bénéfices du sport durant la grossesse

Il y’a des effets conséquents sur la qualité du sommeil, le diabète gestationnel (diabète qui apparaît au cours de la grossesse), le retour veineux, diminution de la constipation et la dépression du post-partum (période qui s’étend 6 semaines après l’accouchement et durant lequel on subit de nombreux changement tant physique, qu’émotionnel).

Le sport procure bien être et épanouissement. Enfin, chez les sportives, la phase d’expulsion est plus courte.

Par ailleurs, selon une enquête menée par obepi en 2009, les tendances à l’obésité (12% qui se répercutent sur notre poids) surviennent au cours de la première grossesse, de manière générale. Tandis que la diminution d’activité sportive augmente les risques de surpoids de  1,7 durant la grossesse 25-34 ans. Une étude menée auprès de 44 femmes, montrait que 40% du poids pris au cours de la grossesse était définitif. Aïe

Alors si ça c’est pas motivant;-)

Edito: Hier avait lieu une réunion organisée par les  incontournables MMblog et animé par Sylvie-Inaya Coach sportive, fondatrice du site Myhomebootcamp.net. Encore une fois que Facebook est un relayeur d’infos indispensable. J’espère incha Allah qu’il y’aura à nouvel un évènement sur ce sujet là.

Car nous les femmes enceintes ne sommes pas assez informées sur les bienfaits du sport durant la grossesse.

 

 

 

 

 

 

About the author

Oum khadidja

2comments

Leave a comment: