Challenge: stop au laisser aller(belle pour mon mari)

la warrior du foyer

 

 

Lorsque l’on demanda au prophète (salallahou ‘alayhi wa salam)qui est la meilleure des femmes? 

Il répondit: « c’est celle qui réjouit l’oeil de son mari, obéit à celui-ci lorsqu’il la sollicite et ne fait pas de sa personne ou de ses biens,une chose qui lui répugne »(Ahmad et An-nassa’i)

Pourquoi un tel challenge? Parce que nous sommes toutes concernées à des degrés différents.

La clé réside dans un minimum d’organisation et des concessions…pas facile à faire au quotidien lorsque l’on tient un foyer, que l’on gère ses enfants, que l’on doit être disponible et aux petits soins pour son époux…sans compter nos occupations personnelles (études, activités professionnelles,associatives et autres). Mais qui a dit que c’était insurmontable?

Dans la dounia, rare son les jours où l’on sortirait mal habillée et pas coiffée (il y’a des cas mais on ne va pas s’occuper de ceux-là).

La pression extérieure est trop importante. On est sans arrêt à la recherche de l’approbation du regard des autres. Parfois du regard tout court.

Le meilleur exemple reste Paris. La vie là-bas est un défilé constant. Les gens se jaugent constamment. Tu t’habille en fonction des gens, car tu ne tiens pas compte de ton seul bien-être, tu sais qu’en sortant on va forcément s’arrêter sur ton look.

Tout le monde à beau faire croire que c’est uniquement pour son propre plaisir, la vérité c’est que l’on reste esclave de cette socièté consommatrice et superficielle. La vie hors Islam est une grande scène théâtrale.

Quand tu deviens musulmane, tu met de côté toute cette superficialité. Tu retrouve ta liberté de conscience, tu te libères du regard des autres.

Celles qui ne pouvaient pas sortir sans avoir leur tonne de maquillage sur la figure, n’ont plus peur d’afficher leur beauté naturelle, celles qui étaient adeptes des extensions capillaires,  par honte d’avoir des cheveux courts ou pas assez lisses,des faux ongles, faux cils, lentilles colorées, et que sais-je encore, délaisseront obligatoirement ces habitudes, celles qui étaient prisonnières de la mode deviendront plus raisonnables (euh ok ça concerne pas toutes mais bon).

Alors quand tu commence à te préserver des autres, et que tu n’as plus que comme pression sur toi, le regard de ton époux, tu en arrive à baisser un peu , la garde, voire, tu te relâche carrément, deviens moins régulière dans tes soins de beauté, moins exigeante avec toi-même en ce qui concerne ta garde-robe, ta coiffure, alors qu’avant tu y attachais une grande importance.

Mais cela va forcément de paire avec d’autres facteurs, à savoir, d’être une nouvelle maman ou une maman débordée. Le manque d’organisation, de gestion du temps, un manque de priorités. Etre épouse sans enfant ce n’est pas pareil que l’orsque on en a déjà 2.

Car être mère de famille, implique parfois que l’on fasse des sacrifices sur soi-même.

Généralement, on fait toujours passer sa famille, en particulier les enfants avant sa propre personne, voire avant son époux.

Et pourtant, il n’est pas impossible de diviser son temps pour chacun.

Prendre soin de soi est un acte d’adoration, une sunna et un des critères de l’épouse vertueuse.

Le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam) disait: « Allah est beau et Il aime la beauté » et il (salallahou ‘alayhi wa salam) disait aussi:

« Allah aime voir l’effet de Ses bienfaits sur Son serviteur » (At-tirmidhî)

Ce mois-ci et tous les autres à venir mettons en pratique ce hadith incha Allah!

Première étape pour ce challenge:

Je vide mon placard

 

 

 

 

 

 

 

About the author

Oum khadidja

1comment

Leave a comment: