Amour ou haine: choisis la voie de la droiture (part 2)

Dans un premier article nous avions vu la difficulté de ne pas entretenir d’onde négatives et garder sa dignité à tout moment.

Qu’en est-il lorsque….

Vous avez des enfants

Les soeurs qui sont passées par là te le diront et te le répéteront: ne parles pas en mal de ton ex-mari en leur présence!A quoi cela sert que tu déverse ton flot de critique dans leurs oreilles, même si elles sont avérées? Quelle image ont-ils ensuite de leur géniteur?Penses -tu que Allah sera satisfait de toi si tu démoli l’image que tes enfants ont de leur père?Non! Montre leur plutôt à quel point tu sais rester droite et digne même à travers l’épreuve. Cela évitera qu’ils éprouvent du ressentiment vis à vis de toi ,une fois adulte, en particulier s’ils décident de se rapprocher de leur père.

Si c’est lui qui parle en mal de toi, et que tu es amenée à lui parler,rappelles lui le bien être de vos enfant et l’importance de

Et la belle famille?

C’est un sujet délicat car le plus dur dans un divorce est de conserver intact les bonnes relations que nous entretenions avec la famille de notre ex-mari. Si elles étaient mauvaises, kheir incha Allah. Mais si elles étaient bonnes jusqu’à la fin, et même encore aujourd’hui, alors il ne faut pas hésiter à appeler de temps en temps.

Bien sûr il y’a des belle-mères qui coupent tout contact avec leur ex-belle-filles. Alors qu’elles s’entendaient à merveille (ou presque selon l’état de dégradation entre vous et leur fils), dès que la séparation prend effet, tout est oublié. vous devenez un mauvais souvenir que votre ex-belle mère a le fardeau de faire oublier à son enfant.

Néanmoins, si il y’a des enfants, vous avez le devoir de faire en sorte que vos ex-beaux parents voient leur petits enfants.

Si la séparation a été dure, prenez l’initiative de renouer le contact peu à peu. Plus facile à dire qu’à faire encore une fois.

Le mieux est de se donner du temps ,de panser ses blessures et ne pas faire les choses parce qu’on s’y sent obligé.

Si vous parvenez à le faire alors ayez en tête toujours la satisfaction d’Allah. Et si vous vous prenez un vent, au moins vous aurez eu le courage de faire le premier pas.

Conclusion

Difficile de ne pas se laisser emporter par les sentiments, quels qu’ils soient mais une chose à garder en tête, c’est que nous sommes avant tout musulman et nous nous conformons à la parole d’Allah et à la sunna.

About the author

Oum khadidja

Leave a comment: