Je n’ai pas écris depuis un lustre…peu de temps après le lancement du dernier challenge que je reprends ici. J’ai été prise dans un tourbillon d’épreuves et par la grâce d’Allah bien que ça ne soit pas fini, j’ai un temps de repos dont je compte bien profiter pour être active incha Allah.

Cet article s’adresse à vous toutes chères soeurs musulmanes et en particulier celles qui sont touchées par de rudes épreuves. Parfois tu penses être au fond du puit, tu te dis peut être que Allah ne t’aime pas. Encore une fois tu as tort.

Allah t’aime et te le montre d’une manière qui ne te laisse pas le choix de te pencher sur toi et sur ta foi.

C’est un peu comme lorsque tu as un gros bouton sur la figure, la vision est assez violente, tu n’as pas d’autres choix que de l’éclater. La douleur finie et la chose dégoûtante extraite, tu retrouve (presque)un visage plus présentable.

La douleur c’est l’épreuve et la chose répugnante, ce sont nos pêchés.

Comment veux-tu te sortir de tes soucis si tu ne ne purifies pas? Si tu ne demande pas pardon à Allah, si tu ne fais pas les choses qu’il a ordonné de faire?

La première chose que j’ai rectifié ce sont mes prières.

Te rappelles- tu de ce verset?

« Malheur donc à ceux qui prient tout en retardant(négligeant)la salat ». Sourate Ma’un(l’ustensile)verset

Souvent les épreuves sont le résultats de ta relation avec Allah et de ta négligence dans ta pratique religieuse. Alors corrigeons d’abord notre prière. Car c’est au cours de ces têtes à tête avec notre seigneur que nous avons la possibilité de nous confier, de l’invoquer avec ardeur.

Je ne te dis pas de faire toutes les prières surérogatoires, je t’incite plutôt à te concentrer d’abord sur celles qui sont obligatoires. En les faisant à l’heure, en ayant en tête Allah et non la dernière tâche ménagère ou activité que tu dois accomplir. Tu dois réussir à décrocher de ce que tu fais, car ta priorité, c’est la salat.

Sans cela tu es démunie ici bas, et encore plus dans l’au-delà.

Les enfants ne sont pas non plus une raison valable pour se laisser distraire. Du moins en théorie.

Pour la pratique,si tu sais d’avance que tu seras dérangée, prends des précautions.

Mets ton dernier né en sécurité loin de ses petits frères et soeurs et occupe-les avec des jouets ou des livres, un documentaire instructif. Fais les causes et Allah te facilitera incha Allah.

La prière,ce trésor doit avoir une valeur inestimable pour nous. Alors ne la négligeons pas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *