musulman charmant2

Bien que nous ayons été bercées durant notre enfance par les contes de princes et princesse, il est un fait incontestable:

Le Prince Charmant n’existe pas ou alors cela dépend de la définition que l’on s’en fait et des attentes que l’on a.

Lorsque l’on désire se marier on est pleine de rêves et d’espoirs. On imagine notre époux en parfaite communion avec nous. Exempt de tous défauts , enfin disons plutôt que ça ne nous vient même pas à l’esprit qu’il puisse en être doté. En ce qui nous concerne on s’imagine en parfaite épouse, prête à faire résonner chaleur et harmonie au sein du foyer.

Oui, tel est notre rêve.

Alors non je ne vais pas dire: « vous avez tort, faux, arrêtez de rêver! »

Non, je vais plutôt conseiller d’ajouter une dimension objective et réaliste à tout cela.

Car , malheureusement, le divorce s’est fait une place au sein de la communauté. Combien sommes-nous à avoir entendu parler de divorce, à nous même l’évoquer sans nous soucier du fait que c’est une chose detestée d’Allah (subhanallah wa ta’la)?

Il est facile de se marier lorsque l’on a trouver à qui donné notre main. Mais il est plus difficile de divorcer.

Un mauvais choix entraîne de grosses conséquences. Un mariage peut être ton château ou ta geôle.

C’est la raison pour laquelle, si vous décidez de vous marier, tenez compte de ces petits conseils:

– Soyez sûre d’être prête pour le mariage et pas prise dans la vague, influencée par les nombreux mariages qui ont lieu autour de vous

– Réfléchissez sagement à ce que vous attendez du mariage

Si vous êtes active pour la oumma sur le terrain, que vous travaillez et rêvez d’avoir des enfants mais pas la première année de mariage, eh bien il est essentiel de clarifier tout cela dès le début de vos recherches!Quelles sont vos attentes par rapport à votre futur époux, la vie que vous désirez mener. Ce dernier point est important car lorsque l’on épouse quelqu’un on l’épouse aussi avec ses convictions bon gré, mal gré.

Ayez un wali. Ou du moins un tuteur

De nos jours ,certains musulmans ont recours aux agences « matrimoniales ». Les raisons et les situations qui poussent certaines de nos soeurs à s’y inscrire sont nombreuses et si certaines font preuve d’une démarche sincère, il faut bien admettre que ces pratiques n’ont rien de licite. Au contraire, cela amène les personnes à communiquer entre elles sans wali, par téléphone ou par mail. Comment garantir que l’on à bien à faire au frère dont on voit la photo, si ce n’est en le rencontrant?Que ce n’est pas juste un profiteur?

Donc il faut bien mesurer les conséquences de ces actes. Il est préférable de d’abord s’adresser à l’entourage, les écoles islamiques, les mosquées, ça ne débouche pas forcément sur quelque chose de concret mais c’est tout de même plus sûr. Allah est plus Savant.

Cette personne est à choisir avec autant de réflexion que le futur époux. Car si il y’a des conflits à gérer, il faudra qu’il se montre présent et soit doué de sagesse et de maturité

Si vous placer vos recherches entre les mains de personnes,

Choisissez-en de confiance ayant une bonne ‘aqida ainsi qu’un bon comportement. Ces personnes doivent également avoir de bonnes fréquentation et être sérieuses dans l’aide qu’elles vous donnent.

– Si la perle est trouvée, veillez à vous informer d’avantage.

Bannisez, les « on dit », les mots qui floutent la réalité. « il est un peu lunatique » pour parler de quelqu’un d’imprévisible dans son humeur, « il est trèès économe » pour parler d’un radin.N’hésitez pas à poser des questions via le wali. Si ce dernier peut le rencontrer pour jauger son sérieux et sa personnalité, c’est encore mieux!Enfin, vous correspond t-il?

– Ne rencontrez pas votre prétendant en étant seule

Ou accompagnée d’une copine ou autres personnes qui n’est pas un wali ou un mahram. Sans s’étaler, beaucoup d’hommes peuvent prétendre au mariage mais combien sont réellement sérieux? C’est à vous de voir si vous voulez être sa prochaine copine/victime ou sa femme.

Le Prophète (salallahou ‘alayhi wa salam)a interdit l’isolement de l’homme et la femme étrangers l’un à l’autre. Il a dit: « Un homme ne s’isole pas avec une femme,sans que le 3ème d’entre eux, soit Satan »(Rapporté par Tirmidhi, authentifié par Albani) 

Et de vous à moi, on sait qu’il y’a énormément d’histoires commençant sur de bonnes intentions et se finissant comme »il m’avait promis le mariage! »Non mais dans ce cas, précis, si il te reste encore des larmes pour pleurer, tu ferais mieux de te repentir,opter pour plus de sincérité et moins de « naïveté »

-ça y’est!Voici le jour de la mouqabala

Avant de commander votre robe de mariée et dresser la liste des invités, veillez à rédiger des questions à poser. Pour vous aider, voici ce petit lien incha Allah. Il est déjà très complet macha Allah. A vous de vous focaliser sur ce qui vous semble le plus important.

Dans l’une de ses vidéos,Moulay Mohammed Sami de  l’académie des parents, rappelle à quel point il est important de choisir son futur époux mais également un père pour ses enfant. Il faut confronter vos opinions concernant l’éducation que vous envisagez pour vos futurs enfants.

Cela est très important car par exemple, si il désire inculquer une méthode d’éducation à la dure et que vous pas du tout, il risque d’y avoir pas mal de conflits lorsque vous deviendrez parents.

Ne négligez surtout pas ce point.

Soyez-vous même

Inutile de venir maquillée. Si vous avez des boutons, ne tentez même pas de les cacher. Il vaut mieux que votre prétendant vous voit telle que vous êtes dans la vie de tout les jours, que camouflée derrière le meilleur des maquillage. ça vous évitera des remarques de type »et sinon, tu as toujours des boutons comme ça? Tu connais eau précieuse?Je peux te l’enlever si tu veux, ma beauté.. »; »tu m’avais pas dis que tu avais des boutons… »

Si vous avez une petite poitrine, pas de push-up. Vous n’avez pas à complexer du corps que Allah vous a donné. Donc ne trichez pas. Car une fois la nuit de noce…plus de push-up il vous verra telle que vous êtes vraiment.

Quelque soit votre défaut, n’ayez pas peur de venir telle que vous êtes, pas débraillée mais naturelle…et voilée biensûr

Ne soyez pas destabilisée

Il est plutôt beau gosse, séduisant,propre sur lui, s’exprime bien ,vous fais rire.etc..Reprenez-vous, concentrez- vous sur votre feuille de questions. On est pas dans un conte d’amour et d’eau fraîche. D’ailleurs rappellez vous, que dans nos livres d’enfance, même les princesses étaient vouées à des destins parfois tragiques. Ne vous laissez pas leurrer par ses beaux yeux. Restez objective et maîtresse de vous-même.

Exigez de vraies réponses

Méfiez-vous des réponses évasives et des tournures de phrases « es-tu nerveux? » « Non disons plutôt que je déborde d’énergie » « as-tu déjà porté la main sur une femme? », « Es-tu déjà marié ou en relation avec quelqu’un?Ah ah!Difficile de contourner de telles questions. Sauf si on a affaire à un mythomane. Soyez claire et directe. Encore une fois, il ne s’agit pas d’un speed dating. Vous-vous engager devant Allah.

-Votre réponse est négative/vous êtes hésitante.

Penchez-vous sur les raisons qui vous amène à cela. Ne focalisez pas sur des choses futiles , surtout si il n’y a rien à lui reprocher: »il a de trop grandes mains »; il est trop petit ». « Il est seulement chef de rayon ». On peut refuser, mais jusqu’à quand? Si le frère vous semble sérieux et qu’il n’y a aucune raison qui justifierait un non, pourquoi ne pas vous lancer?

– Votre réponse est positive

Il a ébloui vos yeux et charmé votre coeur.

Stop! Ce n’est pas le moment de s’envoler et de balancer votre réponse 15 minutes après la rencontre. La précipitation vient de Saytan. Offrez-vous un temps de réflexion, faite votre prière de consultation de manière sincère et posée. Quitte à attendre une semaine, faites-le!

-Vous avez la possibilité de rencontrer sa famille?

Allez-y. Sans votre prétendant. Outre la question de la licité, il y’a également le fait que cela pourrait vous perturber et/ou amoindrir votre vigilance. Par ailleurs, SA famille deviendra aussi la vôtre. C’est un bon moyen de connaître les relations qu’il entretien avec son entourage, de quel milieu il vient mais aussi d’avoir une idée de quelle sera vos prochaines relations avec sa famille et en particulier ses parents.

Est-ce que le portrait,ainsi que les réponses apportées par sa famille à vos questions, correspondent à ses réponses?

-Vous êtes enfin prête à donner votre réponse.

Avant un dernier conseil (oui, promis c’est le dernier incha Allah). Ne vous laisser pas influencer. Ni par les proches: « ah mais il est pas très beau », « il est trop gros »; « il a l’air niais ». Si votre réponse est oui, alors ce sera oui. Ne vous laissez pas influencé  par ceux qui vous ont « présenté » le prétendant en question.

L’anecdote :

j’ai rencontré un frère qui était en situation irrégulière ou sur le point de le devenir. Il n’avait pas non plus de domicile. Mais on m’en avait parlé en bien et c’est ce qui motiva ma démarche. Bien qu’il ait l’air gentil, et doux, j’ai fait savoir à la soeur dont le mari avait organisé la muqabala, que ma réponse était négative. Il ne me correspondait pas tant sur la personnalité, que physiquement.

Mais la soeur réagit avec beaucoup d’agressivité: « Mais t’es bête ou quoi?!Pourquoi tu dis non!?J’ai envie de te mettre des claques! »Et durant de longues minutes,elle m’abreuva d’un discours destiné à me faire réaliser l’erreur monumentale que je commettais. Quoi!?!J’osais dire non, alors que ce frère est la crème des crèmes!

Subhanallah! Encore aujourd’hui j’en suis toute retournée. Mais je ne regrette nullement ma décision. Ce n’est pas elle qui allait l’épouser!

Pourquoi j’en parle? Parce que le mariage est quelque chose d’important. Une fois les liens unis, et la fête, finie, il ne reste plus que vous et votre époux. Vous ne devez en aucun cas subir des pressions quant à votre choix définitif. Votre réponse vous appartient.

En ce qui concerne le mariage forcé

Il n’a aucune base en Islam. Seul le consentement des 2 époux vaut. Si vous en êtes victime, tournez-vous vers des personnes de sciences, tel que des imams reconnus pour leur ‘aqida, leur connaissance et compétences en matière de religion et réputé pour leur piété et leur sagesse. Invitez-les à dialoguer avec vos parents.

Mes parents ne veulent pas que je l’épouse.

Il est important de savoir pourquoi, voir le contexte.

De manière générale si vos parents sont musulmans mais racistes ou recherche pour vous l’appât du gain, privilégiez le rappel, faites intervenir une personne de sciences, un parents plus ouvert..

Vos parents sont non musulmans, optionnellement racistes et islamophobe, ou ont juste peur pour vous. Ce sont des situations difficiles qui souvent débouchent sur la fuite ou la mise à la porte du domicile familial. Si le dialogue n’est pas possible, encore une fois, avant toutes prises de décision, demandez aussi conseil auprès d’imams.

Conclusion

Quelque soit votre choix, faites-le dans le but de satisfaire Allah et pas menée seulement par vos passions et vos pulsions. Faites-le aussi pour vous, tenez compte des conseils objectifs et constructifs mais ne vous laissez pas dicter vos choix! Puisse Allah vous permettre de trouver votre Musulman Charmant!

 

Conclu