…Et prévenir la prochaine!

Alors là, c’est bon!ça a été la goutte d’eau comme qui dirait. Vous vous êtes à nouveau disputé.

De manière générale, il n’est pas rare pour une femme de crier:  » alors là c’est bon, je divorce » ou alors de menacer de s’expatrier chez ses parents,lol.

La femme est différente de l’homme dans sa manière d’agir, de réfléchir de ressentir et vivre les situations.

De manière générale , nous n’employons pas le même « langage » que notre conjoint.

Dans les disputes nous raisonnons différemment.

Nous sommes davantage sensibles. C’est la raison pour laquelle il est parfois difficile de trouver un terrain d’entente.

Avant de crier: « je divorce » dès les premières disputes, il faut au moins avoir essayer sincèrement de réparer les choses. Et que chacun d’entre vous se soit remit en question.

Lorsque les disputes deviennent à répétition, il est nécessaire d’analyser le problème et de savoir reconnaître ses torts.

Quelque soit la raison de votre dernière prise de tête, essayer d’abord de relativisez.

On procède toujours par étape. Analyser la situation, au calme.

Le problème que vous avez rencontré était-il important au point que vous en arriviez à vous disputer ou était-ce un cumulus de choses exaspérantes?

Cela vient-il de vous ou de lui?

Des crises, des situations difficiles,chaque couples en connaît mais selon des degrés différents. En particulier lorsque l’on est un jeune couple.

Mais voyons les choses clairement, si aucun de vous ne fait d’effort, votre couple ne peut que battre de l’aile et au final mener au divorce que cela vienne de vous ou de votre époux.

Voici quelques astuces concrètes pour ramener une ambiance plus sereine incha Allah dans votre foyer.

Nous avions déjà vu comment éviter la dispute, mais étant donné que ça reste un exercice difficile, si vous avez déjà craqué, vous pouvez alors lire la suite de cet article.

Première étape: après la dispute

1) Occupez-vous par d’autres choses, éviter de ruminer et surtout de penser « je ne lui adresse plus la parole; « je veux un autre époux (déjà?),lol

2)Attendez le moment propice pour discuter avec lui (pas quand il vient tout juste de rentrer du travail, ou qu’il est occupé dans une activité de détente)

Mais si vous sentez qu’il peut être disponible , demandez-lui calmement si vous pouvez tout les 2, vous installez pour discuter.

3) Excusez-vous. « Quoi??!Même si c’est lui qui a commencé? »Oui. Excusez-vous car si lui ne vient pas, c’est donc à vous de faire le premier pas. Mettez votre orgueil de côté et tendez la perche.

Si vraiment vous n’avez rien à vous reprocher, ne vous fermez pas au dialogue. Si il vient s’excuser, écoutez-le et ne ponctuez pas par un « il était temps! »ou  » tu dis la même chose à chaque fois ». Car il est dur pour celui qui a fauté de venir demander pardon.

L’erreur que l’on commet beaucoup: « je m’excuse, mais… »ça c’est la phrase typique pour enclencher une nouvelle dispute et en plus ça montre votre mauvaise fois. ça sous entend: je m’excuse mais c’est par toi que tout a commencé

Comprendre d’où vient le problème

3)Si aucun d’entre vous n’est prêt à reprendre la discussion ou qu’elle n’a mené à rien, dites par point, ce que vous  vous voudriez qu’il change et incitez-le à faire de même. N’écrivez pas votre vie. Soyez brève et précise.

Vous tout comme lui, devez accepter les critiques. Normalement il doit en ressortir du positif car vous verrez la manière dont il vous perçoit et ce qu’il attend de vous e vice-versa. Ce sera peut-être aussi l’occasion de mettre les choses sur table.

Cela est un début, en particulier lorsqu’il y’a un problème de communication au sein du couple. Néanmoins ,il ne faut pas que cela devienne une habitude. C’est plutôt à prendre comme un « guide » de ce que vous attendez l’un de l’autre.

Un mari et son épouse doivent être capable de communiquer l’un avec l’autre. Nous ne sommes plus des enfants!

Attention: Cette feuille ne doit en aucun cas faire figure de règlement de compte et dans laquelle vous vous manqueriez de respect.

4) Malgré toutes ces étapes, vos différends ne sont toujours pas réglés? Eh bien, faites intervenir un membre de votre famille, quelqu’un qui pratique, faisant preuve de droiture dans son comportement et qui sera choisi pour sa neutralité.

5) Si cela n’est pas possible ou que ça n’a aboutit à rien, voyez un imam. Tout rappel profite au croyant , vous tout comme votre époux en ressortirez neuf (ou presque) et prêt à reprendre la vie commune incha Allah.

6) Enfin, il n’est pas interdit de se rendre chez un conseiller conjugal (cliquer pour voir adresses). Contrairement à l’imam, et en complément, il apportera un aspect psychologique dans sa réponse et vous permettra sans doute à tous les 2 de mieux vous comprendre.

Rappelez-vous que les disputes sont de manière générale normales dans un couple, à vous de voir les choses de manières objectives incha Allah. Mais surtout remettez-vous en d’abord à Allah.

 

 

 

 

 

Cela est constructif, en particulier lorsqu’il y’a un problème de communication au sein du couple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *